Pourquoi 1348, ça n'a quand même pas été une super année...

Publié le par Pénélope l'Arverne

Prenez l’Angleterre de 1348 et son épidémie de peste noire, neuf personnages de parias et leurs secrets, beaucoup de précision historique et un soupçon de fantastique, quelques crimes et une plume particulièrement remarquable, secouez tout ça, et vous obtenez la Compagnie des menteurs de Karen Maitland.
Ce roman est sans aucun doute LA lecture qui m’a marquée récemment. Mais, chers médecins légistes dans l’âme, chers amis de l’hémoglobine, précisons-le tout de suite: ce n’est pas un roman policier jalonné de cadavres et de rebondissements spectaculaires; l’intrigue progresse lentement, obstinément, comme ses personnages, qui fuient l’épidémie de peste dans une errance désespérée. Le cours du récit est certes rythmé par quelques crimes, mais l’histoire se construit surtout au fil des confidences, en forme de récits ou de contes, que se font successivement les héros.

Il est difficile de ne pas penser au Décaméron de Boccace: les motifs de la pestilence et de la fuite, la structure en narrations enchâssées, la période concernée... Les points communs sont nombreux. Plus près de nous, on distingue aussi des échos à Umberto Eco et son Nom de la Rose, pour l’idée d’un polar médiéval qui repousse et explore habilement les limites du genre.
La Compagnie des menteurs est un roman brillant, mais dont le talent n’a rien d’ostensible: l’auteur n’exhibe ni ses connaissances historiques, qui sont manifestement immenses, ni son sens de la construction narrative, qui est non moins remarquable. Les destins croisés de ces neuf êtres en marges de la société ne peuvent que toucher, et certains passages vous vaudront de belles frayeurs...

Bref, une lecture vivement conseillée par la maison!

http://www.1001-livres.biz/theme/image/cover/la-compagnie-des-menteurs-karen-maitland.jpg


Et n’oubliez pas que les épidémies de peste, c’est aussi ça... On ne remerciera jamais assez les Monthy Python!


 

Publié dans Elle critique...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michele 04/01/2011 09:51


Le Père Noël n'en fait qu'à sa tête, pas de compagnie des menteurs! Mais d'autres titres que j'attendais aussi. "Ouragan" de Laurent Gaudé, "Grandir" de sophie Fontanel, Et "Parle-leur de
batailles,de rois et d'éléphants" de mathias Enard que j'ai commencé et dont je me délecte! Les menteurs attendrons un peu.


Pénélope l'Arverne 04/01/2011 10:02



Le roman de Gaudé est excellent, je l'ai adoré. Je n'ai pas encore lu le Enard... Il va falloir corriger ça! Bises!



Michele 19/12/2010 18:45


J'ai mis ce livre dans ma liste de cadeaux "dernière heure". Je suis obligée d'attendre!!
Bonne soirée


Pénélope l'Arverne 23/12/2010 12:32



Patience!! Et d'avance, bonne lecture! Bises.



Michele 14/12/2010 09:23


Oh, que ça me tente! Je crois même que je vais carrément me laisser aller, et l'acheter.
Bien, ce blog, je le mets dans mes liens.
Bonne journée.


Pénélope l'Arverne 17/12/2010 20:16



Merci! J'attends ton compte-rendu de lecture, alors?! ;-) Bises.