Le Hardanger, c'est comme les homards...

Publié le par Pénélope l'Arverne

Non non, je ne suis pas en train de perdre la tête. Le Hardanger, c'est mon homard à moi. Et la ressemblance entre ce type de broderie et cette espèce de crustacé ne se limite pas au fait qu'ils commencent tous les deux par un "h".

Je m'explique. La cuisson du homard peut avoir quelque chose de traumatisant, et pas seulement pour la bestiole: ce moment fatidique où il faut plonger l'animal dans l'eau bouillante, où l'on va accomplir un geste irréversible qui peut être assimilé par certains à un massacre... Ca peut être tout simplement bouleversant. On cherche à retarder l'échéance fatale, on recule devant l'inévitable... A ce propos, je rappellerai la scène assez cocasse du homard dans Julie et Julia, une comédie distrayante sortie en 2009, avec Meryl Streep et Amy Adams.

Avec le Hardanger, c'est pareil: vous préparez votre toile, vous posez vos points, et... vous tranchez. Il faut couper le fil pour ajourer la broderie, et là, vos mains se mettent à trembler, oh mon dieu, tout va s'effilocher, ça va être une vraie boucherie...

Aujourd'hui, j'ai fait de l'Hardanger pour la première fois de ma vie. Eh ben, ça fait peur. Premier essai, pfffiou, tout se défait. Grognements de Pénélope, interrogations métaphysiques de Monsieur T. ("mais est-ce que ça vaut vraiment la peine de couper la toile? pourquoi ce vide?" - réponse "parce que."). Et on recommence. Miracle, ça tient. Il faut dire que je n'avais pas vraiment bien respecté les instructions données : il faut faire attention de bien suivre l'ordre des points, et éviter de faire comme moi qui, en bonne anarchiste, ai mis le point 3 avant le 1 et ai tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre - mais en même temps, je ne suis pas très au point question géométrie, hein.

Du coup, forte de cette réussite spectaculaire, je me suis lancée dans le free donné ici - sans broder le motif central, le défi était déjà suffisamment corsé.

Voici le résultat avant le moment décisif de la découpe...

IMGP4594.JPG

Et après.

IMGP4595Un ptit coeur aussitôt finitionné en pochette:

IMGP4599IMGP4600

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà. Pour un premier essai, je suis plutôt contente. Je pense que je suis restée digne dans l'adversité homardesque.

Sinon, voici un petit aperçu de mes corbeaux finitionnés en grandes pochettes, accompagnées de petites pochettes assorties (juste un aperçu, parce que ce sont des cadeaux qui n'ont pas encore été remis à leurs destinataires...). Et aussi une maxi-pochette pour une copinette danseuse.

IMGP4601IMGP4609

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP4597Bonne soirée à vous!

Publié dans Elle coud...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

muriel 16/11/2010 20:16


Pareil que Cécile!!


coccinelle 15/11/2010 16:41


très joli!!!!!
à bientôt!
coccinelle.


Pénélope l'Arverne 16/11/2010 23:45



Merci Cocinelle! A bientôt!



Cécile 15/11/2010 15:08


OHHHHH mon cadeau!!!!! merci à toi!


Pénélope l'Arverne 16/11/2010 23:44



Yapadquoi, mamselle!



Cécile 15/11/2010 15:07


je ne dirai qu'une chose: J'adhère au homard!^^